THEATRE OSTINATO

 La compagnie de spectacle vivant «  Théâtre Ostinato  » a été créée en novembre 2011 sous l’impulsion de trois artistes  : Christelle Kerdavid (comédienne / metteur en scène), Romain Coquelin (musicien) et Rozenn Trégoat (metteure en scène). La compagnie a tissé sa collaboration sur un premier projet de création  : «  Fuck you eu.ro.Pa  !, monologue moldave pour une comédienne et un guitariste.  »  Peu à peu, forts de cette collaboration première, chacun, s’est un peu plus affirmé dans son domaine toujours sous le regard des uns et des autres et avec le désir d'initier de nouveaux projets.

 Théâtre Ostinato est muée par cette envie de soulever des questions de sociétés que ce soit au travers de la mise en scène d’écritures contemporaines, par la musique qui s’entremêle à des textes engagés, ou par des projets d'écriture au plateau comme peut l'être le travail du Clown  (Pétrole, personnage clownesque développé par Christelle Kerdavid).

 Ainsi, la compagnie se préoccupe d'évoquer ou de porter des voix d'ailleurs ou marginalisées, d'observer en quoi les problématiques soulevées sont universelles par la façon dont elles questionnent nos sociétés modernes.

 L’humour et la poésie sont souvent présents dans leurs créations, ce qui permet d’aborder des sujets difficiles avec distance et d’inviter à la réflexion, à travers un véritable ludisme scénique.

 Les mises-en-scène de  Théâtre  Ostinato aiment également explorer de nouveaux rapports au public en investissant aussi bien les théâtres et les salles consacrées au spectacle que l'espace public ou des lieux insolites (performance chez l'habitant, création en gymnase, spectacle hors les murs..) ; Ainsi, quand le projet l'y invite, la compagnie répond aussi à son désir de s’adapter et de s’imprégner d'un lieu ou d'un environnement pour enrichir ses créations.

LES CREATIONS...

THEATRE :

FUCK YOU Eu.ro.Pa!

Monologue moldave pour une comédienne et un guitariste

Le projet fondateur de la compagnie a été la création du monologue Fuck You, Eu.ro.Pa  ! de la jeune auteure moldave Nicoletta Esinencu.

Rozenn Tregoat était à la mise en scène, Christelle Kerdavid était l’interprète avec Romain Coquelin à la guitare électrique et à la création sonore. Ce monologue met en scène une jeune femme moldave qui, avant que son père ne soit enterré, s'adresse à ce dernier. Urgence à dire. Le leitmotiv est donné dès le début de la pièce : "Papa il faut que je te dise quelque chose", et ainsi la jeune femme revient sur son enfance et adolescence sous le soviétisme. Ce texte par son énergie, son humour, son insolence et sa lucidité reflète le parti pris de traiter ce sujet en nous arrachant à la passivité et reposant, sans appesantir, la question de notre responsabilité dans la société. Elle dresse également une sorte d'état des lieux sans concession de nos sociétés à l'ère de la mondialisation et du consumérisme. La pièce s’est jouée au théâtre de Poche de Hédé puis au théâtre la Paillette à Rennes. Les retours positifs ont encouragé la compagnie à poursuivre ses créations.

 

CLOWN :

PETROLE, clown jeté sur la voie publique

Christelle Kerdavid a poursuivi son travail d'actrice en explorant l'art exigeant du clown auprès de Cédric Paga, alias Ludor Citric et de formations avec d'autres artistes et formateur de Clown. Cette plongée au cœur de ce jeu d'acteur sincère et puissant qu'est le clown, l'ont ensuite incité à créer un clown bavard  : «  Pétrole  ». Un media précieux pour porter des messages profonds, naïfs ou acerbes sur le monde qui nous entoure. A travers le projet de Christelle Kerdavid, la compagnie enrichit alors son identité artistique de nouvelles techniques de jeu, d'écriture, de rapport au public et de lieux de représentations. S'inspirant de nombreux lieux pour exister, Pétrole est un clown qui peut surgir de partout et qui veut porter sa voix sur les plateau des théâtres pour toucher un  public de plus en plus nombreux.

 

Un premier solo, PETROLE, Clown jeté sur la voie publique a été créé hors les murs et adapté en salle en Mars 2018 et un deuxième projet de spectacle en déambulation intitulé : PETROLE, la visite Clandestine est en phase de création.

PETROLE

LA VISITE CLANDESTINE

La visite Clandestine est le second projet du Clown PETROLE, créé par Christelle KERDAVID.

Il s'agit d'un spectacle en déambulation qui s'adapte à chaque fois à des lieux différents...

(Création 2019)

THEATRE "PRESQUE SANS PAROLE" :

(Ecriture au Plateau)

LA PLACE DE L'ANGE

Il s'agit d'un projet de création de Christelle Kerdavid en collaboration artistique avec le comédien et metteur en scène Gaël Le Guillou Castel. Les deux artistes proposent ici d'aborder la thématique du «  Vide  » en créant un spectacle insolite dans un gymnase. A l'heure ou la technologie et le rythme de nos vies et de nos société contemporaines ne nous laissent plus beaucoup d'espace pour le vide, la respiration, le silence, les deux artistes ont souhaité se plonger dans le l'espace d'un lieu tel que le gymnase pour proposer une performance d'acteur, invitant les spectateurs à vivre une expérience, à partager le temps d'une performance-spectacle un moment de vide enrichissant traversé par des figures et personnages en proie à des situations qui amènent à la réflexion.
Ce projet est soutenu par le la Ville Robert à Pordic et le Théâtre du Cercle et l'espace des deux Rives à Rennes.

DES PROJETS DE CREATIONS ET SENSIBILISATION AVEC PUBLIC AMATEUR

    La compagnie aime partager et échanger ses recherches artistiques avec différents publics.


Ainsi elle est porteuse également de projets avec des publics amateurs à travers des ateliers de création ou de sensibilisation. Les artistes-intervenants se réunissent alors régulièrement pour échanger sur les textes ou les pratiques ou encore envisager des collaborations  :
Ainsi, des projets de mise en scène de textes d'auteur avec des comédiens amateurs ont pu naître au théâtre la Paillette, sous la direction de Rozenn Trégoat.

D'autres sont nés au Théâtre du Cercle et au Théâtre de Poche à Hédé mis en scène par Christelle Kerdavid.


Au delà de la mise en scène de textes d'auteurs, la compagnie aime aussi proposer des projets de création ou de sensibilisation autour de ces propres recherches artistiques, dans l'optique de créer des ponts entre recherches personnelles et transmission et de proposer ainsi une dynamique d'échange et de partage avec les publics.

 

Un projet de création à partir d'un laboratoire de jeu clownesque est ainsi proposé par Christelle Kerdavid au Théâtre du Cercle dans cette volonté de toujours faire un lien entre ses propres recherches et les publics amateurs qui pratique le jeu d'acteur.


La compagnie aime aussi mêler les pratiques et inventer des propositions artistiques favorisant la créativité et la participation des publics. Ainsi à l’Adec à Rennes, un projet intitulé «  Partenaires particuliers  » a aussi été proposé et dirigé par Romain Coquelin et Christelle Kerdavid, il s'agissait d'un projet de création et d'interprétation de textes écrit par les comédiens amateurs de l'Adec mis en scène par Christelle et accompagnés musicalement, en live par Romain Coquelin. Un spectacle a ainsi été créé et joué au Théâtre de l'Adec avec des comédiens amateurs dans le cadre du projet «  En bonne compagnie  ».


Dans la même optique, le projet de création «  Les nouveaux sauvages  » mené par Rozenn Trégoat en 2017 a sollicité la participation de la chorale de la MJC auprès des comédiens amateurs qu'elle dirigeait. Ainsi de nombreuses personnes ont pu se rencontrer sur le plateau de La paillette grâce à ce projet de création.


Les créations avec le public amateur font partie intégrante de notre travail,  nourrit les projets menés par les artistes de la compagnie et permet d’expérimenter des formes audacieuses, de nouvelles écritures, ou encore de découvrir des auteurs.

Les projets de créations professionnels sont aussi l'occasion de faire des ponts entre les thématiques fortes abordés dans les créations et des ateliers de sensibilisation qui peuvent être proposés à divers publics. Ainsi le spectacle de Fuck you, Eu.ro.Pa  ! En 2014 a permis également de proposer des ateliers de pratique théâtrale dont l’intensité des échanges ont marqué la compagnie. 


D'autres démarches comme celle du projet de création «  Pétrole, clown jeté sur la voie publique  », invitent aussi des personnes ou des groupes de personnes à venir assister à des répétitions ouvertes. Ce clown en adresse directe avec le public sollicite alors son partenaire privilégié (les spectateurs) à participer à la création même du spectacle. Il s'agit là d'un processus de création proposé par Christelle qui a permis de nombreux échanges constructifs avec différents publics et qui a permis à sa création une belle avancée et de précieux retours.


Cette démarche d'inviter des publics à la création se retrouve également dans le projet «  La place de l'Ange  », spectacle sur la thématique du vide qui a proposé une création insolite en gymnase dans laquelle les deux artistes initiateurs du projet ont inviter des usagers du lieux à participer à la démarche de création.

 

 

PERSPECTIVES :

    La compagnie théâtre Ostinato oeuvre à l'avancement de ses projets de spectacles professionnels et ses ateliers de créations avec public amateur. La dynamique de cette compagnie est en plein essor, les propositions se multiplient, se diversifient et tendent à s'enrichir  mutuellement.