Fuck you Eu.ro.Pa!

"Monologue Moldave pour une comédienne et un guitariste"

 

 

 

 

 

Texte de NICOLETA ESINENCU, Traduit du roumain par MIRELLA PATUREAU, Editions L'ESPACE D'UN INSTANT / MAISON D'EUROPE ET D'ORIENT.

Teaser avant création

Photos du spectacle, Théâtre La Paillette, Octobre 2014

Olga, creative Common BY-NC-ND 

Visiter le site du photographe : www.phtgrph.fr

Photos du spectacle - Hédé Janvier 2014

Copyright - Olga, license CC BY-NC-ND

Visiter le site du photographe : www.phtgrph.fr

LA RESIDENCE....

Reportage Photo

Copyright - Olga, license CC BY-NC-ND

UNE CREATION 2013/2014...

 

Fuck You Eu.ro.Pa! est un spectacle co-produit par le Théâtre de Poche de Hédé et le Théâtre de la Paillette à Rennes. Il a bénificié d'une aide à la résidence de la Drac de Bretagne et du soutien de la Ville de Rennes. Il a été présenté Les 31 Janvier et 1er Février  au Théâtre de Poche de Hédé.

 

Les prochaines dates auront lieu les 2 et 3 Octobre 2014 au Théâtre de la Paillette à Rennes.

 

Conquis par l'énergie mordante traversant la pièce, le THEATRE OSTINATO pour sa première création fait le choix de mettre en scène FUCK YOU Eu.ro.Pa!

Il s'agit dans ce texte de la révolte de toute une génération moldave mais plus largement européenne, d'une jeunesse qui ne cesse de se poser la question de l'identité et expose l'absurdité de notre temps.

 

Ce texte fait la lumière sur un pays voisin que l'on connaît peu voir pas, la Moldavie, pays frontalier à la Roumanie. La Moldavie n'est pas un pays imaginé par Hergé comme décor pour un de ses Tintin! mais bel et bien un pays, un pays voisin pris dans les remous de l'Histoire entre le communisme et le rêve européen.

Ce texte à l’humour mordant et jouissif met en scène une jeune femme qui partage avec nous ses souvenirs d’enfance, bercée par les histoires édulcorées de héros morts pour la patrie, ses première rebellions, son rêve d’une Europe papier glacé inatteignable. Avant que son père ne soit enterré, elle s'adresse à ce dernier. Urgence à dire. Le leitmotiv est donné dès le début de la pièce : "Papa il faut que je te dise quelque chose", et ainsi elle revient sur son enfance et adolescence sous le soviétisme…Puis, ailleurs un mur est tombé et du jour au lendemain "on a appris que l'union soviétique n'existait plus".

Le personnage puise alors dans la dérision et la rage de son récit, une énergie qui incarne une génération, bercée par les illusions politiques et qui se pose la question mais dans tout ce bordel qui suis-je ?

UNE ENERGIE PLURIDISCIPLINAIRE

« Un monologue éléctrique pour une comédienne et un guitariste. »

La mise en scène et la direction d’acteur de Rozenn Trégoat s’appuie sur le texte et l’interprétation de la comédienne Christelle Kerdavid mais aussi sur la création sonore du musicien Romain Coquelin portant le texte en duo avec la comédienne.

 

La musique de Fuck You Eu,ro,pa se construit dans le même temps de création que celle du jeu et de la mise en espace, il ne s'agit pas de composer une musique en amont et ainsi peser sur le jeu ou à l'inverse de coller un univers sonore sur un travail scénique terminé. Le personnage et la musique se trouvent et se découvrent au contact l'un de l'autre, ce qui leur permet de créer des rendez-vous, des suspens, des moments où le choix entre mots et notes fait sens en bref de se soutenir autant que de se surprendre.

 

Sans parler de musique purement Rock, il nous a semblé évident de garder autant l'énergie et la rugosité que la mélancolie et la contemplation de ce vaste continent musical. L'idée est de partir d'un dispositif basique guitare electrique+ampli, et d'essayer de trouver une richesse et une cohérence dans une proposition musicale qui ne prenne jamais le pas sur le propos mais qui l'encourage, le nargue, le contredit ou le distord.

 

La musique peut jouer sur des motifs répétitifs qui tressent comme un écrin à la paroles, des riffs bruts qui poussent à la scansion ou encore s'aventurer vers un terrain psychédéliques qui tend vers le rêve ou la perte de repères. La présence du musicien sur scène comme alter ego musical du personnage permet cet échange réactif et direct.

 

En parallèle à ce dispositif essentiel d'autres éléments musicaux ou sonores s'invitent à leurs tour; une musique synthétique provenant de claviers bon marchés aux sons d'un autre siècle ainsi qu'un travail de montages sonores provenant d'archives, de voix... sans vouloir faire une photographie d'une période de l'histoire les traces qu'ils nous en reste peuvent aider à cet aller/retour entre l'heure d'aujourd'hui et les évènements évoqués.

 

UNE PROPOSITION SCENOGRAPHIQUE:

 

L'orientation scénographique proposé par Anthony Gouraud...

 

C'est un territoire scénique sans nom, ou presque. Son visage c'est un peu le sien, à elle : un pays déformé. Il ressemble surtout aux rêves échoués de Papa.- "C'est un cimetière flottant?" - Disons un espace à l'écart, vide et plein à la fois. On y croise tout un peuple mais personne n'y vit vraiment. -"Une boite de nuit, un bordel de l'Est alors?" - C'est un peu ça, une révolte qui cherche sa place entre le Rouge et le Bleu. -"Une frontière, un discours? On y chante en quelle langue?" Elle a oublié mais quand la musique est forte Papa danse avec l'Europe. -"Je croyais que le père on l'avait enterré! Une fête se prépare?" Rien ne meurt vraiment ici, seulement chacun se demande si les étoiles vieillissent mieux à l'Est ou à l'Ouest..."

 

En vérité, c'est le langage scénographique d'un huit clos entre le personnage et ses souvenirs, son No man's land intérieur qu'elle cherche à franchir, détruire ou quitter. C'est donc un dispositif scénique à la limite de l'abstrait, une aire de jeux modulable où les objets et graphies s'amusent, déforment et reflètent les rêves et désillusions d'une époque: La sienne : l'URSS, la notre : l'Europe!

L'AUTEURE

Nicoleta Esinencu,

une jeune auteur moldave

 

Nicoleta Esinencu est née en 1978 à Chisinau, en Moldavie. Elle a suivi des études à l'Université d'Etat des arts de Moldavie, en dramaturgie et scénarios de films.

En 2001, elle écrit avec Dumitru Crudu et Mihai Fusu Le septième Kafana, montage d'entretiens avec des femmes moldaves ayant survécu à la prostitution forcée et au trafic d'êtres humains.

 

Entre 2001 et 2005 Nicoleta Esinencu participe à différents ateliers, animés notamment par Biljana Srbljanovic et Matéi Visniec. Elle effectue également plusieurs résidences à L'Akademie Schloss Solitude à Stuttgart, où elle écritFUCK YOU, Eu.ro.Pa!

 

 Actuellement, elle est un des membres fondateur de la compagnie spalatorie (www.spalatorie.md), qui chaque semaine dans différents lieux de Chisinau, propose soit des lectures, des performances, ou encore des pièces toujours en résonance avec l'actualité.

 

FUCK YOU, Eu.ro.Pa! est mis en scène dans plusieurs villes en Roumanie et en Moldavie, à New York, à Moscou, au Japon et a également été présenté lors de la Biennale d'art contemporain de Venise, en 2005. A cette dernière occasion, le texte a déclenché un débat à la chambre des députés du Parlement roumain, sur sa légitimité et sa pertinence alors que nous étions la veille de l'admission de la Roumaine dans l'Europe.

 

Nicoleta Esinencu appartient à cette nouvelle génération d'auteur de l'Est, à l'instar de Biljana Srbljanovic, Alexandra Badea, Milena Makovic, qui n'a pas connu le poids de la censure. Les auteurs sous le communisme qui dénonçaient le régime en place, devaient user de détours, de paraboles et autres ruses pour contourner la censure. La nouvelle écriture, elle, dit haut et fort ce qu'elle pense et ce sans compromis!

 

L'EQUIPE

ROZENN TREGOAT, Metteur en scène

 

Après une maîtrise autour de l’écriture contemporaine d’Ex-Yougoslavie, elle entre au conservatoire d’art dramatique de Rennes. Depuis, elle a créé sa compagnie « Théâtre Ostinato » et se consacre à la mise en scène de textes traitant de sujets de sociétés, d’auteurs contemporains méconnus. Elle met en scène plusieurs textes d’auteurs de l’Est et mène notamment un projet de mise en scène en Iran autour d’un auteur roumain. Elle est également assistante de Mélanie Leray pour les spectacles « Leaves » et « Contractions ». Elle anime régulièrement des ateliers de création et des stages.

ROMAIN COQUELIN, Musicien

 

Après avoir essuyé les bancs de l'école de musique de cherbourg des ses sept ans à sa majorité Romain Coquelin a commencé à développer son propre univers musical.

Musicien multi instrumentiste (guitare classique et électrique, basse, piano, batterie...) il se passionne à la fois pour la composition instrumen tale et l'écriture de chansons.

Autant influencé par les musiques de films de François de Roubaix, les compositions contemporaines de Luciano Cilio ou Arvo Pärt, ou les chansons de Robert Wyatt il navigue entre sensibilité acoustique, énergie électrique et expérimentation électronique.

Parallèlement à la réalisation d'un album de chansons Romain découvre l'univers du spectacle vivant en 2002 en travaillant pour la compagnie de marionnettes

Le théâtre de la Camelote, sa musique et sa sensibilté s'adaptant parfaitement au travail de plateau.

Depuis il s'est expérimenté auprès de différentes compagnies.

Aujourd’hui il s’associe à Rozenn Tregoat et Christelle Kerdavid pour créer le Théâtre Ostinato, il travaille avec le comédien Guillaume Vincent sur son spectacle « Dérailleur », enfin un nouveau projet centré sur l'écriture de chansons est en cours.

CHRISTELLE KERDAVID, Comédienne

 

Pendant 10 ans Elle s’est formée au jeu d’acteur au travers de  nombreux stages, ateliers et créations auprès de professionnels reconnus du spectacle vivant. En 2000, elle obtient le prix d'interprétation féminine au Festival universitaire européen d'Albi. Diplômée d'une maîtrise de Lettres modernes et d'une licence d'Arts du spectacle, elle écrit un mémoire de recherche sur le monodrame contemporain. Elle travaille ensuite auprès de plusieurs compagnies rennaises, sur des projets cinématographiques et audiovisuels et monte un collectif d'acteurs et de musiciens avec lequel elle expérimente son univers théâtral. Elle se forme également à la marionnette et travaille auprès du Théâtre de la Camelote sur un projet en compagnonnage avec « Là Où marionnette contemporaine ». Aujourd'hui elle monte la compagnie Théâtre Ostinato auprès de Rozenn Trégoat et Romain Coquelin, collabore avec la Cie Bodyworks et anime des ateliers et des stages de théâtre.

 

ANTHONY GOURAUD, Scénographe

 

Issu d’un parcours pluridisciplinaire dans les Arts appliqués, les Arts visuels et les Beaux arts, il développe sa singularité artistique en 2005 à Marseille, au sein de la FAIAR (Formation Avancée et Itinérante des Arts de la Rue). Ses aventures de formations et de créations lui ont transmis le sens dramaturgique que peuvent porter les espaces et les objets. (cie Ilotopie, Théâtre de l’Unité, Styx Théâtre, Décors Sonore, Amoros & Augustin...) Il obtient en 2007 un prix SACD "Ecrire pour la rue". Depuis il a collaboré comme plasticien-scénographe auprès du Théâtre Béliâshe, cie Autrement dit, cie Ochossi, Le Bazar Palace, Jean François Sivadier, cie Scène Infernale. Récemment il a occupé le poste d'accessoiriste sur le long métrage "Qui vive" de Mariane Tardieu avec Reda kateb, Adèle Exarchopoulos, Rashid Debbouze...

JEAN-CHARLES ESNAULT, Création Lumière

Après l'obtention d'un baccalauréat, Jean-Charles Esnault fréquente les bancs de l'université en "Arts du spectacle" pour se pencher sur l'histoire du théâtre. Rapidement, il se tourne vers une formation lui enseignant les bases des techniques de la lumière et de la machinerie dans le théâtre.

Après quelques années d'accueil et de rencontres dans les théâtres de le région bretonne, il commence à assister puis créer les lumières et participer aux questions scénographiques au sein de plusieurs compagnies (Cie Trajectoire (danse/Rennes), Cie Théâtre du vestiaire (théâtre/Rennes), Cie Hors-cadre (théâtre/Paris), Cie Légitime Folie (théâtre/Rennes), Cie Udre-Olick (théâtre/Rennes), Cie Théâtre d'Air (théâtre/Laval), Collectif Vlan production (théâtre/Laval)...

MERCI...

Nous souhaitons remercier pour leur aide La compagnie des Lucioles à Rennes, Jean-Baptiste Turpaud du Théâtre de Collinée, Elise Lebret du théâtre du Strapontin à Pont-Scorff, La Fonderie au Mans et toutes les personnes qui ont participé à notre appel au Mécénat.

A NOS MECENES :